Combattre le décalage horaire

Le décalage horaire est une sensation désagréable de fatigue ou de confusion qui se manifeste après de longs voyages en avion, d’un fuseau horaire à un autre. Dans la présente section vous découvrirez quelques conseils et médicaments dont vous pouvez vous servir pour vous aider à surmonter ce désagrément.

Votre organisme a généralement besoin d’une journée par heure de décalage pour s’ajuster au changement. Par exemple, si vous partez de Montréal en direction de la France (décalage de six heures), votre organisme aura besoin d’environ six jours pour s’adapter au nouveau fuseau horaire. Vous serez tout de même en état de fonctionner pendant les premiers jours (l’exaltation des vacances est un facteur atténuant), mais vous pourriez quand même ressentir les effets du décalage horaire ou un peu de fatigue.

(Prenez note que ces valeurs ne sont pas universelles et qu’il est possible de récupérer plus rapidement.)

« Comment puis-je gérer mon décalage horaire? »

C’est une bonne question! Vous devriez commencer en jetant un coup d’œil aux fuseaux horaires de votre destination. Par exemple :

· Déplacement en direction EST : de Montréal vers la France

· Heure du départ : 18 h, heure de Montréal (minuit en France)

· Durée du vol : environ 6 heures

Dans ce cas-ci, il serait plus sage de dormir durant le vol. Vous arriverez en France vers 6 h (heure locale), et vous aurez la sensation d’avoir eu une courte nuit de sommeil.

Examinons un autre exemple, dans lequel le déplacement s’effectue en sens inverse.

· Déplacement en direction OUEST : de la France vers Montréal

· Heure du départ : 13 h, heure de la France (7 h à Montréal)

· Durée du vol : environ 7 heures

Dans cet exemple, il serait avisé de rester éveillé pendant le vol (bien sûr, vous pouvez faire une sieste si vous le désirez). Vous arriverez à Montréal vers 14 h et vous devriez éviter de dormir durant le jour. Vous pourriez vous coucher un peu plus tôt cette première nuit; une nuit de sommeil prolongée vous aidera à récupérer du décalage.

« Maintenant que je sais comment gérer les décalages horaires, quels médicaments peuvent m’aider à dormir? »

1) Consultez toujours votre médecin pour savoir quels médicaments vous pourriez prendre dans l’avion (les benzodiazépines sont les médicaments les plus souvent prescrits).

2) Benadryl® à 25 ou à 50 mg pourrait également vous aider à dormir. La somnolence est en réalité un effet secondaire du médicament que vous pouvez utiliser à votre avantage. Prenez le comprimé environ 30 minutes avant de dormir; l’effet devrait durer de 4 à 6 heures, peut-être davantage. Prenez note que la même molécule (diphénhydramine) est vendue sous d’autres noms de marque, Sleep-ezeMD et NytolMD[GL1] . Il est possible que vous ressentiez toujours de la somnolence à votre éveil et que votre bouche s’assèche.

3) GRAVOL® à 50 mg est un autre médicament qui pourrait vous aider à dormir en raison de ses effets secondaires. Il est également utile pour soigner le mal des transports (consultez la rubrique sur le mal des transports pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet). La somnolence et la sécheresse de la bouche sont d’autres effets secondaires dont il faut tenir compte.

4) La mélatonine[GL2] est une molécule considérée comme faisant partie des produits de santé naturels. Elle est déjà présente dans votre organisme, où elle joue le rôle d’un « interrupteur » et régule vos cycles de sommeil. En prenant une dose additionnelle de mélatonine, vous en augmentez la concentration dans votre organisme, ce qui a pour effet de passer en « mode sommeil ». Il est conseillé de commencer à prendre la mélatonine chaque soir au moins quelques jours avant votre départ, et pendant quelques jours après votre retour, de manière à ce que votre organisme ait le temps de s’habituer aux changements d’heure et de luminosité.

Vous pourriez commencer avec une dose de 3 mg, une fois par jour, à prendre environ 30 minutes avant le coucher. Si cette dose ne produit pas l’effet escompté, vous pouvez augmenter la dose à 9 mg par jour. Les effets secondaires fréquents comprennent la somnolence, les étourdissements et possiblement la fatigue durant le jour.

La mélatonine devrait généralement vous aider à dormir de 5 à 7 heures. Prenez note, cependant, que les médicaments Benadryl®, Sleep-ezeMD, NytolMD et GRAVOL® peuvent entraîner une sensation de gueule de bois le lendemain matin. Si vous éprouvez souvent des problèmes de sommeil lorsque vous voyagez, je vous recommande de tester ces méthodes quelques semaines avant votre départ. N’oubliez pas qu’il pourrait être difficile de respecter votre horaire de prise de médicaments si le décalage horaire est important. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé ou un membre de l’équipe Volyse, qui pourra vous expliquer comment procéder et vous fournir de plus amples renseignements.

Références :

Ordre des Pharmaciens du Québec. Base de données des médicaments en vente libre [En ligne]. Disponible : http://www.opq.org/fr-CA/grand-public/base-de-donnees-des-medicaments-en-vente-libre-gp/base-mvl-gp/. (Consulté en février 2017)

Daniel L. Krinsky et coll. Handbook of Nonprescription Drugs: An interactive approach to self-care. 16e éd. APhA, 2009.

Epocrates [Base de données sur application pour iPhone]. 2016. Mayo Clinic [En ligne]. Disponible :http://www.mayoclinic.org. (Consulté en février 2017)

Medscape [Base de données sur application pour iPhone]. 2016.

Pharmaceutical Association. 2009; 1050 p.

Rx Vigilance [Base de données sur application pour iPhone]. 2016. Web MD [En ligne]. Jet Lag and Melatonin – Topic Overview. Disponible : http://www.webmd.com/sleep-disorders/tc/jet-lag-and-melatonin-topic-overview. (Consulté en février 2017)